Imprimer (nouvelle fenêtre)

Aviation : les infrastructures en Seine-et-Marne

La Seine-et-Marne accueille sur son territoire l'un des plus importants aéroports internationaux : Roissy-Charles-de-Gaulle.

Chaque année : plus de 21,5 millions de passagers au départ et autant à l'arrivée, plus de 233 000 avions au décollage et autant à l'atterrissage. A cheval sur notre département et ceux du Val d'Oise et de la Seine-Saint-Denis, la plateforme aéroportuaire de Roissy compte plus de 700 entreprises qui emploient 78 000 personnes au total dont 11 700 Seine-et-marnais, soit 15% des actifs. Plusieurs lignes de bus départementaux permettent de se rendre à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

A cet immense aéroport, s'ajoutent neuf aérodromes répartis sur l'ensemble du territoire :

  • Nangis-Les Loges
  • Fontenay-Tresigny
  • Moret-Episy
  • Coulommiers-Voisins
  • Chelles-Le Pin
  • Lognes-Emerainville
  • Meaux-Esbly
  • Melun-Villaroche
  • La Ferté-Gaucher


L'Etat est propriétaire de tous les aérodromes de Seine-et-Marne, à l'exception de Moret-Episy et de Fontenay-Tresigny dont les terrains appartiennent aux aéroclubs gestionnaires.

La plupart des aérodromes de Seine-et-Marne sont ouverts à la Circulation Aérienne Publique (CAP), à l'exception de celui de Melun-Villaroche qui est réservé aux avions d'Etat et de la Ferté-Gaucher qui était réservé au parachutisme et aux avions de servitude et qui est aujourd'hui fermé.

Le District Aéronautique d'Ile-de-France s'occupe du contrôle aérien, ainsi que du fonctionnement technique et de l'exploitation des aérodromes appartenant à l'Etat. Le Service Technique des Bases Aériennes (STBA), service de la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC), délivre des Autorisations d'Occupation Temporaire (AOT) aux sociétés désirant s'implanter sur les aérodromes (qui paient une redevance) et s'occupe de l'entretien des pistes.