Imprimer (nouvelle fenêtre)

La Seine-et-Marne, département pionnier pour l’aménagement numérique

Politique prioritaire du Conseil général, l’accès au très haut débit Internet pour tous les habitants est programmé à 20 ans pour tout le territoire.

Inscrit dans la lignée du plan national « France Très Haut Débit » l’objectif du Département vise à équiper au plus vite les foyers, les entreprises et les services publics en très haut débit internet.

Il s’agit d’un enjeu capital pour faciliter la vie quotidienne des seine-et-marnais et améliorer la compétitivité du département : développement du coworking et du télétravail, consultations médicales à distance, modernisation des conditions d’enseignement dans les établissements scolaires, etc...

1ère étape : l’accès à internet pour tous

Dès 2004, le Département s’est engagé pour lutter contre la fracture numérique en Seine-et-Marne, et ce alors que rien ne l’y obligeait. Au cours d’une première phase (2005-2008), le Conseil général de Seine-et-Marne a déployé sur tout le territoire des technologies permettant l’accès au moyen et haut débit internet pour tous ceux qui en étaient exclus. Progressivement, le réseau s'améliore, offre un confort d'utilisation croissant et de nouveaux services.

2ème étape : le déploiement du très haut débit internet

Le Département s’est ensuite engagé pour le très haut débit internet. Entre 2006 et 2009, le réseau Sem@for77 a été progressivement déployé sur le territoire avec l’aide de la Région Ile-de-France. Au terme d'un plan d'actions unique en France, 1 300 kilomètres de fibre optique sont aujourd’hui déployés en Seine-et-Marne, desservant 207 zones d’activités, 589 sites publics et 200 sites d’opérateurs téléphoniques.

Après Chevry-Cossigny, ce sont les villes de Cesson, Vert-Saint-Denis et Bailly-Romainvilliers qui ont été choisies comme villes pilotes pour le déploiement de la fibre optique, permettant ainsi à plusieurs centaines de foyers d’accéder au très haut débit internet.

3ème étape : objectif très haut débit pour tous

Pour éviter la fracture numérique du très haut débit , il faut maintenant parvenir à une couverture exhaustive du territoire. En 2010, le Département de Seine-et-Marne a été un des premiers de France à adopter son Schéma directeur territorial d’aménagement numérique (SDTAN). Le SDTAN démontre que les réseaux actuels ne pourront répondre aux futurs usages d’Internet et que de nouvelle infrastructures doivent être mises en place.

Pour répondre à cet enjeu, le Département crée, début 2013, le Syndicat mixte Seine-et-Marne Numérique.
Avec l’aide de la Région et la participation des collectivités seine-et-marnaises volontaires, Seine-et-Marne Numérique permettra d’apporter progressivement le très haut débit sur tout le territoire.

L’action du Département ne s’arrête pas avec la création du syndicat mixte. Il participe de manière conséquente au financement des investissements pour l’arrivée du Très Haut Débit (THD) que ce soit par des déploiements de réseaux de montée en débit (MED) ou de fibre optique jusque chez l’habitant (FTTH). Il s’implique dans la formation d’une main d’œuvre qualifiée en contribuant à l’implantation du premier campus numérique à Montereau.
Ce centre de formation aux métiers de l’aménagement numérique, unique dans la région, permet de former les professionnels qualifiés dont ont besoin les entreprises et des collectivités locales, dans le secteur de pointe qu’est l’aménagement numérique.

4ème étape : poursuite de la politique de montée en débit via l’ADSL

Tandis que se poursuit le déploiement de la fibre optique en Seine-et-Marne, d’autres projets ont permis une montée en débit. Parmi eux, la réalisation par le Département de 10 Noeuds de raccordement d'abonnés en zone d'ombre ( NRA-ZO) et d’un Point de raccordement mutualisé de montée en débit (PRM-MED, technique équivalente au NRA-ZO) à Maincy.

Grâce aux 823 000 € du Fonds européen agricole pour le développement rural ( FEADER) obtenus fin 2008 par le Conseil général, plusieurs territoires ruraux seine-et-marnais bénéficient déjà de ces installations permettant l’accès au très haut débit Internet.

C’est le cas des communes de Saints (mairie, hameau de Limosin et commune de Beautheil), May-en-Multien, Mauperthuis, La Madeleine-sur-Loing, Esmans, Chailly-en- Brie, Mouroux et Grez-sur-Loing en 2012, puis de Crouy-sur-Ourcq et de Maincy début 2013.

Concrètement, il s'agissait d'amener la fibre optique jusqu’à un sous-répartiteur, puis de relier chaque logement par un signal ADSL, donnant à près de 4 700 foyers la possibilité d’accéder au très haut débit Internet.

Pour en savoir plus , consultez la rubrique Internet en Seine-et-Marne mode d’emploi

Clic

    Lexique

    CPL, NRA Zone d’ombre, débit, xDSL, DSLAM, fibre optique, WiFi, WiMax... : pour comprendre les terminologies de l'information et de la communication.

Docs

Aménagement numérique en pratique

Technologies disponibles (tableau descriptif)

DSL, ADSL, câble, fibre optique, WiFi, WiMax... : caractéristiques techniques, avantages et inconvénients de ces technologies.