Imprimer (nouvelle fenêtre)

Les pollutions, effets et sources

Quels sont les phénomènes et effets de la pollution ?

Les phénomènes de pollution

La qualité de l’air résulte d’un équilibre complexe entre les rejets directs de polluants et toute une série de phénomènes physiques dans l’atmosphère : transport, dépôts secs et humides, et enfin transformations chimiques. D’un jour à l’autre, même si les rejets sont identiques, les niveaux de pollution peuvent ainsi varier considérablement suivant les conditions météo.

Avenue Thiers à Melun

Trafic Avenue Thiers à Melun


Les polluants qui posent le plus de problèmes en Ile-de-France sont le dioxyde d’azote, les particules et l’ozone. Le dioxyde d’azote, qui provient essentiellement des combustions, est en grande partie émis par le trafic routier.

En ce qui concerne les particules, leur origine est complexe :

  • elles sont émises directement dans l’atmosphère par certaines sources de combustion (transport routier, industrie),
  • elles peuvent également être remises en suspension (sous l’effet du vent ou du passage de véhicules)
  • ou elles se forment dans l’atmosphère suite à certaines transformations chimiques d’autres polluants.

Quant à l’ozone, c’est un polluant issu de réactions chimiques entre certains gaz précurseurs (oxydes d’azote, monoxyde de carbone et composés organiques volatiles), sous l’effet du rayonnement solaire et de températures élevées. Les niveaux d’ozone sont donc plus importants en période estivale.

Les effets de la pollution

Les effets sur la santé

Un adulte respire chaque jour 15 000 litres d’air en moyenne. En respirant, il est exposé aux effets néfastes des polluants atmosphériques :

    Masque anti-pollution

  • aigus sur les personnes sensibles lors d’une exposition à très court terme en cas d’épisode de pollution ;
  • chroniques, dus à une exposition sur plusieurs années aux niveaux de pollution respirés quotidiennement (affections respiratoires, cardiovasculaires…) ;
  • voire même cancérigène pour certaines particules, le benzo-(a)pyrène et le formaldéhyde sur le long terme.
Description de l'image

Effets de l'ozone sur l'érable

Les effets sur les bâtiments et la végétation

Les bâtiments en provoquant un noircissement des façades et des altérations dus aux suies et au dioxyde de soufre ; et sur la végétation, en particulier l’ozone qui réduit la croissance des plantes et induit des nécroses sur les feuilles. Une baisse des rendements agricoles peut être observé.

Gaz à effet de serre et polluants : les activités humaines en source commune

Les gaz à effets de serre n’ont pas d’effet direct sur la santé mais ils contribuent au réchauffement climatique. En effet, ces gaz ont la propriété de capter une partie du rayonnement réfléchi par la Terre vers l’espace. La chaleur s’accumule alors dans les basses couches de l’atmosphère. Ce phénomène est naturel et permet à la Terre d’être habitable. Cependant, l’augmentation rapide de certains de ces gaz émis par les activités humaines accentue le phénomène d’effet de serre et entraîne à terme un réchauffement climatique à l’échelle planétaire.

Gaz à effet de serre et polluants atmosphériques ont donc une source commune : les activités humaines (transports, habitat, industrie, agriculture). Ils ont également des effets imbriqués : ainsi, certains polluants comme l’ozone contribuent au réchauffement climatique. Réciproquement, les changements climatiques provoqués par les gaz à effet de serre peuvent accentuer les problèmes de pollution atmosphérique. Des actions de lutte en commun doivent donc être envisagés pour lutter contre ces deux phénomènes.

Clics

Airparif