Imprimer (nouvelle fenêtre)

Plan départemental de l'eau (PDE)

Depuis 2006, le Conseil général a également engagé un Plan départemental de l’eau (2006 - 2011), en collaboration avec toutes les institutions compétentes dans ce domaine (services de l’État, Chambre d’agriculture, Agence de l’eau, Région Ile-de-France…).

Cette démarche innovante a pour objet de mutualiser toutes les forces vives du territoire pour soutenir techniquement et financièrement les collectivités, les associations et les agriculteurs dans les actions liées à l’eau.

Ainsi, les politiques départementales de l’eau s’organisent-elles autour de :

  • l’assurance en qualité et en quantité de distribuer de l’eau potable à tous les Seine-et-Marnais,
  • la protection des ressources en eau (cours d’eau et nappes souterraines) via des politiques cohérentes en matière d’assainissement et de prévention des pollutions diffuses,
  • le soutien aux associations engagées dans la préservation de l’eau,
  • la valorisation des zones humides et des rivières afin de faire découvrir la qualité de ces milieux particulièrement riches.

Plan départemental de l’eau 2012 – 2016

Aujourd’hui, la surexploitation de la ressource et neuf années consécutives de sécheresse ont accentué la pression sur les milieux naturels. Si la qualité de l’eau au robinet des Seine-et-Marnais s’est améliorée, la dégradation de la ressource, en surface (fleuves, rivières…) et souterraine, met en péril le retour au « bon état » des masses d’eau dont dispose la Seine-et-Marne à brève échéance.

Cette situation impose la mise en place d’un nouveau Plan 2012-2016 qui se structure en 4 objectifs.

Objectif n°1 : Une eau potable pour tous les Seine- et-Marnais

A ce jour, il reste encore 140 000 Seine-et-Marnais alimentés par une eau potable non conforme pour les plus fragiles (personnes âgées, femmes enceintes, nourrissons…). Malgré les efforts et les actions de sensibilisation auprès de nombreux acteurs, la situation du département dans le domaine de la qualité des nappes d’eau souterraines et superficielles n’est pas encore totalement satisfaisante.

Face à cette réalité, le Schéma Départemental d'Alimentation en Eau Potable (SDAEP), chargé de garantir la qualité et la quantité de l’eau pour tous les Seine-et-Marnais, a été réactualisé en fin d’année 2011 afin d’intégrer les solutions adoptées par les collectivités et l'évolution de la qualité de l'eau.

Ce nouveau schéma privilégie les solutions intercommunales de sécurisation de l’alimentation en eau potable.La diminution du niveau des nappes d’eau souterraines est également une préoccupation pour le Département. Afin de limiter au maximum les arrêtés sécheresse de la Préfecture pour restreindre les consommations d’eau en cas de sécheresse, le Plan 2012-2016 impulsera des campagnes de sensibilisation d’économie d’eau envers les particuliers, les collectivités, les industriels et les agriculteurs.

Objectif n°2 : Reconquérir la qualité de la ressour ce en eau

Afin de permettre à tous les Seine-et-Marnais de bénéficier d’une eau de qualité, le Conseil général concentrera son action sur deux axes.

  • La lutte contre les pollutions localisées
    A travers la création du Schéma Départemental d’assainissement, qui permettra de prioriser les actions incontournables pour reconquérir la qualité des rivières sur des paramètres définis, le Conseil général souhaite accentuer la diminution des pollutions localisées entreprise lors du précédent plan. Les autres actions, tant sur les stations d’épuration, les réseaux d’assainissement que sur les assainissements individuels seront poursuivies. 2 Via la Direction départementale des territoires qui dépend de la préfecture.
  • La lutte contre les pollutions diffuses.
    C’est le grand challenge de ce plan 2012 -2016. Réparties sur de grandes surfaces, les pollutions diffuses représentent des quantités importantes mais difficiles à évaluer. Là où leurs origines peuvent être connues, il apparait souvent impossible de repérer géographiquement les points précis de pollution. Face à ce défi, le Conseil général souhaite lancer une grande politique de sensibilisation envers les particuliers, l’ensemble des acteurs des infrastructures de transports ou de loisirs, ou encore les espaces relevant de la compétence du Département comme les collèges.

Enfin, le monde agricole sera le secteur prioritaire dans la lutte contre les pollutions diffuses, compte tenu des surfaces et des quantités de produits agricoles en jeu.
Le Conseil général lancera une action d’envergure vers la profession agricole et la Chambre d’Agriculture et soutiendra tout particulièrement les actions innovantes pour la protection des zones à risques et le développement de la production intégrée et de l’agriculture biologique.

Objectif n°3 : Reconquérir le patrimoine aquatique du département

La Seine-et-Marne dispose d’un réseau hydrographique dense et de qualité, mais fragile et à protéger.
La politique proposée par le Département via ce nouveau plan départemental sera de s’engager dans le décloisement et la renaturation des cours d’eau, garant d’une amélioration de leur morphologie et de leur potentiel auto-épurateur.

A ce titre, les zones humides devront plus que jamais faire partie du patrimoine départemental à protéger car elles demeurent des écosystèmes essentiels pour la sauvegarde de l’eau.
En effet, en plus des multiples fonctions hydrologiques et biologiques qu'elles assurent, les zones humides jouent un rôle essentiel dans la régulation des eaux : prévention des inondations, soutien d’étiages, recharge des nappes souterraines, épuration des eaux...
Elles épurent naturellement et gratuitement l’eau, favorisant aussi sa rétention et son infiltration pour alimenter les nappes souterraines.

Objectif n°4 : Réunir l’ensemble des acteurs autour de la politique de l’eau

Le premier plan a été une réussite grâce à la synergie de tous les signataires. Il est donc indispensable d’approfondir cette dynamique via ce deuxième plan, afin de pouvoir relever les défis qui se présentent à nous.

La communication reste un outil indispensable pour sensibiliser tous les acteurs de la vie économique et sociale, comme par exemple le site Internet de l’eau développé lors du premier plan, qui a favorisé l’information sur l’état de l’eau en Seine-et- Marne et relayé auprès du grand public les actions menées par le Département.

Aussi, afin de mieux prendre en compte le secteur industriel seine-et-marnais, le Conseil général propose d’élargir les signataires du plan à la Chambre de Commerce et d’Industrie.
Aussi, les partenaires qui travailleront au côté des signataires seront clairement identifiés et leur représentation sera élargie. AQUI’Brie, Seine-et-Marne Environnement, la Fédération de Pêche et les Commissions Locales de l’Eau des cinq SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) ont dores-et-déjà confirmé leur participation pour ce deuxième plan.

Enfin, un partenariat privilégié sous forme de convention avec quatre grands producteurs d’eau dont Eau de Paris est prévu pour l’année 2012, avec l’objectif de mieux fédérer l’ensemble des actions favorisant la protection de la ressource ainsi que les économies d’eau.

Vidéo

Plan départemental de l'eau 2012-2016



Voir aussi

Site départemental de l'eau


Cliquez ci-dessous pour en savoir plus sur le PDE

Les gestes "écoleau"


Des gestes simples à adopter dans la vie quotidienne, qui permettent de préserver l'eau

Doc

Lettre 100% eau

Bilan du PDE de l'année 2012

Bilan du PDE sur la période 2007-2011