Imprimer (nouvelle fenêtre)

La sécurité routière

La Seine-et-Marne, premier département francilien par sa superficie, dispose du réseau routier le plus important d’Ile-de-France avec 20 000 kms de routes dont 210 kms d’autoroutes, 195 kms de routes nationales, 4 349 kms de routes départementales exclusivement gérées par le Conseil général (dont 28% en agglomération), 6 700 kms de voies communales et 9 400 kms de chemins ruraux.
Ce réseau supporte un trafic important, qu’il soit local ou de transit, avec des valeurs maximales de 50 000 véhicules par jour sur certaines routes départementales structurantes.

Veiller à la sécurité des usagers de la route est par conséquent une préoccupation importante du Conseil général, pour laquelle les équipes de la Direction des Routes agissent au quotidien.



Entre 2009 et 2010, en France métropolitaine, le nombre de tués sur les routes est à la baisse (-6,6%). La Seine-et-Marne s’inscrit dans cette tendance avec une baisse de 4,7%, alors même que la Région Ile-de-France affiche une hausse de 9,2%.

Toutefois, le taux de gravité* en Seine-et-Marne reste nettement plus important que ceux de la grande couronne parisienne, de l’Ile-de-France et de la France métropolitaine. Par contre, il est inférieur à celui des départements voisins à caractère essentiellement rural, auxquels la frange Est de notre département s’apparente .

Les chiffres clés de l’accidentalité en Seine-et-Marne en 2011 par rapport à 2010




Accidents Personnes tuées
Personnes blessées
Taux de gravité*
Tous réseaux confondus 2011 869 88 1156
10,1

2010 936 82 1239
8,8
Uniquement sur routes départementales 2011
411
54
579
13,1

2010
459
54
614
11,8

* Le taux de gravité sert à estimer la gravité d’un ensemble d’accidents et à la comparer à une référence. Il représente le nombre de personnes tuées pour 100 accidents.

Les enjeux pour le département

Les groupes de personnes particulièrement concernés

L’analyse des données accidents comprises entre 2006 et 2010 met en exergue les populations vulnérables, pour lesquelles il est primordial que les actions menées par le Département soient maintenues et que de nouvelles actions émergent.
En effet, cette analyse permet de dégager les tendances suivantes :

  • Les 18 - 24 ans restent un groupe cible à privilégier dans les actions car ils ne représentent que 8,7% de la population pour 23% des victimes,
  • Les 25 - 44 ans émergent également de plus en plus dans les statistiques puisqu’ils représentent près de 26% de la population pour 38,6% des victimes, Ces deux classes d’âges confondues (18-44 ans) sont essentiellement victimes d’accidents en cyclomoteurs, motocyclettes et véhicules légers.
  • Les collégiens (11-14 ans) se retrouvent quant à eux fréquemment victimes lors de déplacements à pied, à vélo ou en cyclomoteur.
  • Les usagers de 2 roues-motorisés, tous âges confondus, sont les catégories d’usagers les plus vulnérables sur la route. Ils représentent 1 à 2% des déplacements pour 24% des victimes. Ces usagers sont impliqués dans 11% des accidents pour 22% des tués.

Les secteurs concernés par l’accidentalité

En 2011 :

  • + de 40% des accidents surviennent sur routes départementales pour 50% des tués,
  • + de 58% des accidents ont lieu en rase campagne pour 75% des tués .

Le comportement des usagers

L’analyse des accidents corporels permet de constater que les comportements dangereux des conducteurs, sont en Seine-et-Marne – comme au plan national – la première cause de l’insécurité routière.
C’est pourquoi le Conseil général développe des actions de sensibilisation à la sécurité routière pour les collégiens, futurs conducteurs seine-et-marnais.

L’accidentalité des deux-roues motorisés ou non-motorisés reste toujours préoccupante

L’analyse permet de mettre en évidence un problème global de perception des deux-roues motorisés ou non par les usagers des autres véhicules, en particulier aux intersections, et une relative imprudence de la part de certains cyclistes circulant en conditions nocturnes, sans équipements (gilets rétroréfléchissants) ni éclairage.

Voir aussi

Les Actions

Retrouvez les actions menées par le Conseil général pour améliorer la sécurité routière

Politique départementale sur la sécurité routière

Les actions de sensibilisation menées à destination des collégiens

Bilan de l'accidentalité 2011