Aménagement du territoire, Transports L’électrification de la ligne P entre Paris et Nogent-sur-Seine touche à sa fin

Chantier d'électrification de la ligne P Transilien
© SNCF
Les derniers travaux du projet d’électrification du tronçon de la ligne P Gretz-Armainvilliers / Provins jusqu’à Nogent-sur-Seine ont pris fin le week-end du 2 et 3 juillet. Opérationnelle à la fin de l’été, l’électrification de la ligne offrira aux voyageurs un service plus écologique et plus qualitatif, avec une amélioration de la ponctualité.

Date de publication de la page et auteur de publication

Créé le:

Le projet

Débutée fin 2018, l’électrification de la ligne P du Transilien entre Paris et Nogent-sur-Seine s’est terminée le week-end du 2 et 3 juillet avec deux opérations majeures : la mise sous tension de la caténaire, et la mise en service du poste d’aiguillage informatisé de Gretz.

D’une longueur de 160 km, la caténaire permettra l’acheminement de l’électricité tout au long de la voie jusqu’aux trains et l’alimentera en courant électrique de 25 000 Volts.

Objectifs : réduire l’empreinte carbone des trains de la ligne P et offrir un meilleur service aux voyageurs.

Chiffres-clés

  • 192 M€

    le coût de la phase 1 d’électrification

  • 3 M€

    participation financière du Département

  • 230 km

    de fil d’alimentation électrique déroulé

  • 160 km

    de voies ferrées équipée en caténaires

Derniers tests avec des perturbations fin août

Ces travaux sont suivis d’une campagne d’essais tout au long de l’été pour tester en conditions réelles, ce qui nécessitera des coupures des circulations la nuit essentiellement.

À la fin de l’été, une ultime opération de remplacement des signaux est prévue. À noter : des perturbations sont à prévoir le week-end du 28 et 29 août 2022.

Lorsque la campagne d’essais sera terminée à la fin de l’été, l’infrastructure sera ainsi prête à recevoir les nouvelles rames électriques de la ligne P en direction de Provins. Les nouvelles rames « Franciliens », plus capacitaires, amélioreront le confort des usagers.

Focus

Le Département de Seine-et-Marne est l’un des financeurs du projet partagé entre l’Etat, la Région Grand Est, la Région Île-de-France, le Département de l’Aube, Troyes Champagne Métropole, la Ville de Troyes, la Communauté de Communes du Nogentais, la Communauté de Communes des Portes de Romilly, la Ville de Nogent-sur-Seine, la Ville de Romilly-sur-Seine et SNCF Réseau.

Île-de-France Mobilités porte le financement de l’ensemble des moyens de transport de substitution pour acheminer les voyageurs durant les travaux.

Voir aussi