Politiques départementales

Sécurité

Assurer un service d’intervention rapide et efficace en cas d’incendie ou d’accident de la route, soutenir les collectivités en cas de catastrophe naturelle, prévenir et sensibiliser la population à la lutte contre la radicalisation ou la délinquance, garantir la sécurité des lieux d’accueil du public : telles sont les missions que mène le Département pour faire de la Seine-et-Marne une collectivité modèle en matière de sécurité publique et offrir un cadre de vie sécurisé à ses administrés.

Le service d’incendie et de secours

Le service d’incendie et de secours (SDIS) est une compétence centrale du Département qui vise à permettre aux sapeurs-pompiers d’assurer leurs missions opérationnelles dans les meilleures conditions possibles et de garantir la sécurité de tous les Seine-et-Marnais.

Chiffres-clés

  • 112 M€

    investis chaque année

    pour financer les missions du SDIS.

  • 700 000€

    mobilisés en 2019

    pour mettre en œuvre du futur système de réponse aux appels d’urgence du S.D.I.S. qui permettra de traiter l’ensemble des appels d’urgence.

  • 69

    casernes

    et 1 262 sapeurs-pompiers volontaires.

  • 61

    centres d’incendie et de secours

Prévenir et accompagner les personnes en situation de vulnérabilité

En tant que chef de file des solidarités humaines et territoriales, le Département joue un rôle majeur auprès des publics vulnérables et notamment des personnes âgées. A cet effet, le Conseil départemental met en œuvre des campagnes de communication d’envergure pour prévenir les vols par usage de fausse qualité.

Il accorde aussi une attention toute particulière à la problématique des violences conjugales. Pour réagir face à ces violences, les 14 Maisons départementales de Solidarités (MDS) sont en charge de détecter les foyers dits « sensibles » et orienter les victimes vers des hébergements d’urgence ou des associations spécialisées.

Chiffres-clés

  • 14

    Maisons départementales des Solidarités

  • 2 000

    plaintes

    déposées chaque année par des femmes victimes de violences conjugales

  • 450 000€

    mobilisés par le Département

    en faveur des associations agissant en faveur des femmes en situation de vulnérabilité et de danger

Suite aux inondations qui ont touché la Seine-et-Marne notamment en 2018, le Conseil Départemental a mis en place un fonds d’aide exceptionnelle intitulé « Seine-et-Marne Entr’aide » pour accompagner les communes sinistrées.

Chiffres-clés

  • 15

    communes

    ont pu bénéficier du fonds Seine-et-Marne Entr'aide lors des inondations de 2018, pour un montant total de près de 850 000 euros.

Par ailleurs, suite aux attentats terroristes qui ont frappé la France en 2015, le Département agit à la fois dans la lutte contre la radicalisation et dans la prévention des risques de rupture et de marginalisation des jeunes sur son territoire. Pour sensibiliser les agents départementaux au phénomène de radicalisation, un plan de formation a été mis en œuvre en 2016 en partenariat avec l’Association de Recherche en Criminologie Appliquée (ARCA) à destination d’une cinquantaine d’agents des MDS. De plus, trois conférences ont été organisées et cofinancées par le Département avec la Direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse (DTJJJ).

En matière de sécurité routière, le Département agit sous forme d’interventions dans les collèges par l’intermédiaire de l’Association Prévention Routière (APR) ou d’animations lors de manifestations dans le Département pour prévenir et sensibiliser les Seine-et-Marnais.

Chiffres-clés

  • 14 200

    collégiens

    sensibilisés chaque année à la sécurité routière.

  • 3, 65 M€

    investis par le Département

    pour mener ses actions de prévention et de sensibilisation à la sécurité routière.

Pour réduire le nombre d’accidents de la vie quotidienne, le Département agit en amont auprès des plus jeunes. Pendant l’année scolaire 2018-2019, près de 4 509 collégiens et 1 367 personnels des collèges ont bénéficié d’une séquence d’information préventive présentée par le SDIS et les sapeurs-pompiers de Seine-et-Marne pour être formés aux comportements qui sauvent. La formation est complétée par une information aux risques des transports scolaires.

Sécuriser les bâtiments départementaux

Pour garantir la sécurité des collégiens et des agents du territoire, la sécurité des bâtiments départementaux a été renforcée ces dernières années. Désormais 100% des collèges sont équipés d’un contrôle d’accès par caméras de vidéosurveillance, d’un dispositif complémentaire d’alerte confinement, d’un dispositif d’asservissement à la loge du portillon d’accès piéton et équipés de motorisation sur les portails d’accès parking. Ce plan a été élargi aux 14 MDS et sur d’autres sites départementaux.

Chiffres-clés

  • 100%

    des collèges

    équipés d’un contrôle d’accès par caméras de vidéosurveillance et d’un dispositif complémentaire d’alerte confinement.

Assurer la sécurité de l’infrastructure et des équipements informatiques, un enjeu d’avenir

Le Conseil départemental a élaboré une stratégie visant à assurer la sécurité de l’infrastructure et des équipements informatiques de la collectivité, à prévenir les risques de cyberattaque et à se mettre en conformité avec le Règlement Général relatif à la Protection des Données (RGPD).

A travers une Politique générale de sécurité du système d’information (PSSI), le Département applique ainsi un plan de sensibilisation et de communication à destination des utilisateurs. La sécurité du système d’information pédagogique a également été renforcée pour les 128 collèges publics seine-et-marnais dans le cadre du plan Collège numérique.