Violences intrafamiliales & maltraitance

Maltraitance des personnes vulnérables

Seniors dépendants, adultes en situation de handicap… La maltraitance des personnes "fragiles" ne doit pas être une fatalité ! Mesures et numéros d'urgence, modalités de signalement... Tout ce qu'il faut savoir pour alerter lorsqu'un majeur vulnérable est en danger.

Qu'est ce qu'une personne vulnérable ?

Une personne vulnérable est une personne menacée dans son autonomie, sa dignité ou son intégrité physique ou psychique. La personne est fragile en raison notamment d'une diminution ou d'une absence d'autonomie qui entraîne une perte de sa capacité à se défendre et à réagir à une agression extérieure. 

Qu’est-ce que la maltraitance ?

La maltraitance est un mauvais traitement infligé à une personne qui peut prendre différentes formes :

  • les violences psychologiques : dévalorisation de la personne, insultes, menaces, culpabilisation, humiliations, harcèlement, etc.,
  • les violences physiques : coups, soins brutaux (personnes âgées fortement dépendantes), contentions non justifiées, etc.
  • les violences financières ou matérielles : vols, procurations abusives, escroqueries, etc.,
  • les violences médicales ou médicamenteuses : excès ou privation de médicaments, privation de soins, douleur non prise en charge, abus de sédatifs, etc.,
  • les violences civiques, privation ou violation des droits : limitation des contacts avec l'extérieur, mise sous tutelle abusive, etc.

Deux types de maltraitance doivent être distinguées :

  • les maltraitances par inadvertance : négligences passives sans intention de nuire. Elles surviennent principalement par manque d'information ou de connaissance, de formation ou par épuisement.
  • les maltraitances intentionnelles sont des négligences actives avec intention de nuire ou de flouer.

A noter : selon le code pénal, tous les actes de maltraitance prouvés ou présumés doivent faire l’objet d’un signalement au Procureur de la République.

Playlist 3977 - Stop à la maltraitance

Comment signaler un fait de maltraitance ?

Pour signaler un cas de maltraitance d'une personne âgée ou d'un adulte handicapée : 

  • composer le 39 77 (service gratuit + prix de l'appel),
  • remplir le formulaire sur la page d'accueil du site 3977.fr pour être contacté par le service 3977 en toute confidentialité.

Le service 3977 est un service gratuit, ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 19h. Il est géré par une fédération de 78 associations de lutte contre la maltraitance des personnes âgées dépendantes et des adultes en situation de handicap. Il s'appuie sur un réseau national qui propose des relais locaux dans toute la France. Il propose un centre d'écoute sans jugement, d'information, d'analyse et d'expertise sur la maltraitance des personnes fragiles.

A noter : lorsque la maltraitance semble être le fait d’un professionnel travaillant dans un établissement ou un service d'accueil ou d'hébergement de personnes âgées ou d'adultes handicapés, contacter tout d'abord le directeur de la structure.

En cas d’urgence, la situation de maltraitance (de maltraitance grave ou/et de danger imminent et manifeste) doit être signalée au Procureur de la République et/ou aux services de police ou de gendarmerie.

Le cas des vols par ruse

Qu'est-ce que le vol par ruse ?

Il y a "vol par ruse" lorsqu'un ou plusieurs individus usurpent une fausse qualité ou inventent un prétexte pour s’introduire au domicile d’une personne. Il/s détourne/nt son attention dans l’objectif de lui dérober un bien ou de lui soustraire une importante somme d’argent en contrepartie d’un bien ou d’un service

Comment se protéger des vols par ruse ?

Pour vérifier l'identité :

  • d'un policier, d'un gendarme, d'un pompier, etc., composer le 17 (police/gendarmerie) ou le 112,
  • d'un professionnel (agent de la compagnie des eaux, d'électricité, du syndic, bailleur, assistant social, etc),
    • vérifier sa qualité en utilisant les numéros en votre possession (factures, courriers, etc.),
    • demander à voir sa carte professionnelle ou le justificatif de passage et, en cas de refus, ne pas le laisser entrer.

Autres conseils :

  • limiter l’accès à votre domicile en sécurisant votre porte d'entrée (systèmes de fermeture fiable, judas, entre-bailleurs),
  • une fois avisé du passage d’un professionnel (par téléphone, courrier ou ou voie d’affichage), vérifier la réalité et le bien fondé de cette visite,
  • en cas de doute, demander à un proche d'être présent pour recevoir la personne,
  • ne jamais inscrire "Monsieur ou Madame X, veuf ou veuve" sur la boîte aux lettres,
  • ne jamais laisser une personne inconnue sans surveillance dans son habitation. 

Tout savoir sur les vols par ruse

Télécharger

Voir aussi

Contact

Facade moderne de la MDS de Roissy

Accueil publics

Consulter l'annuaire des maisons départementales des solidarités

Date de publication de la page et auteur de publication

Créé le: - Mis à jour le :