Eau

Eau en Seine-et-Marne

La Seine-et-Marne dispose d'importantes ressources en eau. De ce fait, le Département est un acteur essentiel dans la gestion de l'eau. Réseau d'eau potable, entretien des milieux aquatiques, suivi des réseaux d'assainissement... Gros plan sur les grands axes de la politique de préservation de l'eau en Seine-et-Marne.

L'eau en Seine-et-Marne

La Seine-et-Marne comprend deux nappes souterraines (calcaire du Champigny et calcaire de la Beauce), une nappe alluviale (la Bassée) et 4400 km de cours d'eau superficielle (la Seine, la Marne et leurs affluents). Dès lors, son rôle est absolument crucial pour alimenter les Seine-et-Marnais et plus largement les Franciliens en eau potable.

Depuis 2006, le Département s’est fortement engagé en faveur de la protection et de l’amélioration de la qualité de l’eau sur son territoire, même si la politique de l’eau ne relève pas directement de sa compétence.

Un premier plan départemental de l’eau (PDE) a été élaboré avec l'Etat et les partenaires de l'eau pour guider ses actions et celles de ses partenaires en la matière. Deux autres PDE ont suivi dont le dernier court jusqu’en 2024.

La protection des ressources en eau potable

Pour garantir la qualité de son eau, le Département s'appuie sur le service de l'eau potable et des milieux aquatiques. Sa principale mission est de contribuer, le plus en amont possible à la préservation de la ressource en eau, en accompagnant notamment les collectivités locales, souvent démunies face à la complexité réglementaire du secteur.

Très concrètement, il s'agit pour le Département :

  • d'assister les collectivités dans la mise en place des périmètres de protection des captages (pollutions accidentelles), d’aider à la définition des programmes d’actions de lutte contre les pollutions diffuses sur les Aires d’alimentation de captages (AAC),
  • de participer à la mise en œuvre des programmes d’actions,
  • de conseiller les collectivités pour la réduction voire la suppression des produits phytosanitaires sur les espaces publics,
  • et d'intervenir auprès des gestionnaires de rivières pour leurs entretien et la continuité de cette trame bleue.

Chiffres clés - Eau potable

  • 396

    captages d’eau potable

  • 59

    unités de traitement

  • 10400 km

    de réseau de transport & de distribution

  • 511

    châteaux-d'eau

La préservation et l'entretien des milieux aquatiques

Le service de l'eau potable et des milieux aquatiques accompagne également les collectivités via :

  • une assistance technique en matière d’entretien et de restauration des cours d'eau,
  • un appui technique dans le choix d’un assistant à maître d’ouvrage pour les travaux ou études touchant les cours d’eau,
  • la participation aux différentes réflexions visant à assurer la continuité écologique des cours d’eau,
  • un soutien dans le montage des plans de financement.

Chiffres clés - Milieux aquatiques

  • 4400 km

    de cours d’eau

  • 250 km

    de cours d'eau domaniaux

  • 3%

    de superficie en zones humides

  • 1160 km

    objet d'un un entretien régulier

L'accompagnement pour l'assainissement

Le service d’animation technique pour l’épuration et le suivi des eaux est un autre partenaire précieux des collectivités, à qui le Département propose :

  • une assistance technique via des visites diagnostics et des bilans de fonctionnement des systèmes d’assainissement,
  • accompagnement dans l'amélioration de la distribution en eau conforme, la pérennisation des équipements (château-d'eau, forages...) et les économies d'eau (diagnostic des réseaux d'eau potable),
  • un appui technique dans le choix d’un assistant à maître d’ouvrage pour les études relatives à des projets d’assainissement collectif (station d’épuration, réseaux d’assainissement, schéma directeur d’assainissement, zonage d’assainissement) ou non collectif (opération de réhabilitation),
  • le suivi des schémas départementaux d’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales,
  • un appui pour le montage des plans de financement.

Chiffres clés - Assainissement

  • 294

    stations d’épuration publiques

  • 5500 km

    de réseau d’assainissement

  • 9 %

    de la population en ANC

    (assainissement non collectif).

Télécharger

Voir aussi

Espace naturel sensible

Environnement

Consulter le site de l'Eau en Seine-et-Marne

Date de publication de la page et auteur de publication

Créé le: - Mis à jour le :