Exposition Le palais des villes imaginaires

Le Centre d’art contemporain de la Ferme du Buisson, situé à Noisiel, se transforme en palais des villes imaginaires le temps de l'exposition collective "Le palais des villes imaginaires", à l’instar du palais des sphères de Fedora, l’une des villes du roman. Une invitation à rêver et inventer la ville de demain.

Du au

Évènement soutenu par le Département de Seine-et-Marne

Modalités : Tout public

Tarification : Entrée libre

Rêver et inventer la ville

Les artistes invités investissent chaque espace et proposent leur vision d’une ville imaginaire, imprégnée de leurs représentations sensibles et intellectuelles de la civilisation.

Ces artistes imaginent des sociétés fictives dans lesquelles la ville peut être utopie urbaine, reflet d’une véritable citée rêvée ou a contrario dystopie, où les dérives potentielles de la ville qui nous enserre sont exacerbées.

C’est aussi une manière d’injecter de la fiction dans la réalité urbaine pour inventer de nouveaux possibles, renouveler le narratif et la réflexion que l’on porte sur l’écosystème ville. Inventer les villes de demain… L’exposition se déploie dans le centre d’art, se propage à l’extérieur, avec des productions spécifiques à l’image de nos villes organiques, éternels chantiers.

Elle se nourrit de l’histoire des utopies de la cité dont un florilège subjectif est présenté dans le cabinet des utopies. Celui-ci innerve le palais des villes imaginaires dans chacune desquelles Alain Bublex, Nicolas Daubanes, Louisa Raddatz, Capucine Vever et Filipe Vilas-Boas nous plongent.

Le Palais des villes imaginaires se prolonge avec Rêver la ville, une forme expérimentale pensée et co-construite par Fabrication maison avec des habitants du territoire au fil des mois de l’exposition.