Education / Jeunesse Non au harcèlement : le Département poursuit son action dans les collèges

un collégien regarde un dépliant sur le harcèlement scolaire
Les collégiens de Seine-et-Marne sont sensibilisés au harcèlement scolaire et au cyberharcèlement © Département de Seine-et-Marne Marie Digard
À l’occasion de la Journée nationale contre le harcèlement scolaire le 10 novembre 2022, le Département reste pleinement mobilisé pour sensibiliser les collèges du territoire contre le harcèlement et le cyber-harcèlement. Engagée dans ce combat dès septembre 2021, la collectivité poursuit son action avec ses partenaires et ambassadeurs.

Date de publication de la page et auteur de publication

Créé le:

Dans la continuité de la campagne contre le harcèlement

Depuis la rentrée 2021, le Département de Seine-et-Marne joue un rôle de premier plan dans la sensibilisation et la prévention du harcèlement scolaire auprès des Seine-et-Marnais, et en particulier chez les collégiens du territoire. « Regarde, écoute, parle » est le nom de sa campagne de lutte contre le harcèlement scolaire, récompensée le 30 septembre dernier par le Journal des Départements.

Rétrospective

Cette campagne s’est notamment matérialisée par une convention signée avec l’association Marion La Main Tendue afin d’organiser des ateliers de sensibilisation et un accompagnement du projet pédagogique dans 12 collèges par an, sur une durée de deux ans (2021-2023).

Autre temps fort : le documentaire « Derrière les maux » qui donne la parole à de jeunes adultes et adolescents victimes de harcèlement scolaire, libérant ainsi la parole sur ce fléau qui reste encore aujourd’hui un non-dit. Réalisé par la société seine-et-marnaise Chlorofilm, ce documentaire a été diffusé dans les 128 collèges seine-et-marnais, au printemps dernier.

Prévenir le cyberharcèlement

Peu ou mal sensibilisés aux dangers du numérique, les adolescents sont vulnérables sur Internet et les réseaux sociaux. Images violentes, mauvaises rencontres, surexposition aux écrans, usurpation des données personnelles… Les adolescents sont exposés à de nombreux dangers qui sont parfois difficilement repérables telles les intimidations, les insultes ou les moqueries qui, diffusées en ligne, relèvent du cyberharcèlement. D’une extrême gravité, ce phénomène est malheureusement très courant : selon une enquête de l’association E-France réalisée en 2021, 20 % des jeunes interrogés déclarent « avoir déjà été confrontés à une situation de cyberharcèlement ».

Face à ce fléau, le Département de Seine-et-Marne est plus que jamais engagé auprès des collèges du territoire. Dans la continuité de sa campagne contre le harcèlement scolaire, le Département a lancé à cette rentrée un plan d’action pour sensibiliser les élèves à l’utilisation des outils numériques. Son nom, « Connecté à toi de filtrer », alerte les collégiens sur la nécessité d’utiliser les réseaux sociaux et Internet avec précaution et vigilance.

megaphone

Le Département est fiers que les élèves de Louis Braille à Esbly aient remporté le prix
national "non au harcèlement" avec leur vidéo et qu'ils participent à ce titre à la nouvelle
vidéo de la campagne de l'Education nationale.

Agir pour les collégiens du territoire

Dans le cadre de son partenariat avec le Département, la fondation Orange a développé 4 escapes games pour sensibiliser les collégiens au cyberharcèlement. Ces jeux ont été remis au collège Gérard Philipe de Villeparisis le 14 octobre dernier.

Toujours dans sa volonté de prévenir et de sensibiliser les jeunes et les familles à l’utilisation des outils numériques, le Département a soutenu financièrement le débat-théâtre et forum

« Accros d’écrans » réalisé par la Compagnie Entrées de Jeu et organisé par Familles Rurales, le 21 octobre dernier à Fontainebleau.

Des ateliers avec l'association Marion la Main Tendue, ou E-enfance dans les classes de collèges, l’intervention de médiateurs contre le harcèlement auprès des élèves… De nombreux projets de sensibilisation sont aussi à venir au cours de l’année scolaire 2022- 2023. C’est pourquoi, 12 médiateurs ont été formés pour prévenir et repérer les situations de conflits et de harcèlement à l’intérieur et aux abords des collèges. Véritables repères, ces jeunes médiateurs construisent un climat de confiance et de bienveillance : ils sont à l’écoute des adolescents qui, souvent, se livrent difficilement aux adultes.

À venir prochainement

Les Rencontres Education le 29 novembre avec le Dr Ducanda, spécialiste de la surexposition aux écrans chez les jeunes. Autre nouveauté : la salle de confiance du collège Gérard Philipe à Villeparisis, mise en place à la rentrée 2021, sera inaugurée en janvier 2023. Ce lieu neutre permet aux élèves de se retrouver et d’échanger leurs difficultés, de manière à libérer la parole sur le harcèlement scolaire.