Aides et subventions

Aide aux pépiniéristes : plus de 5 000 végétaux plantés cet hiver

Une pépinière avec des plantes et des fleurs
Après le soutien apporté au printemps dernier par le Département aux pépiniéristes seine-et-marnais, durement touchés par le confinement, plusieurs milliers de végétaux seront plantés cet hiver aux abords du réseau routier départemental.

Date de publication de la page et auteur de publication

Créé le: - Mis à jour le :

Arbres-tiges, godets, touffes… Plus de cinq mille végétaux achetés au printemps par le Département à cinq pépiniéristes seine-et-marnais seront plantés, à partir de fin janvier et jusqu’à fin mars, sur les stations de covoiturage de Monceaux-lès-Provins et de Cély-en-Bière ainsi que sur une dizaine d’autres sites du réseau routier. Ce soutien à la filière horticole s’est traduit par un achat de produits et fournitures horticoles d’une valeur de 42 000 €.

Nous, les pépiniéristes, nous espérons que ce genre d’aides se renouvellera. »

Bruno Picard, gérant de la pépinière de l’Orme Montferrat

Une chute des ventes enregistrée pendant la crise

Durant le premier confinement, les collectivités avaient dû stopper leurs plantations et la filière horticole avait vu son activité s’arrêter. Les producteurs s’étaient ainsi retrouvés avec de nombreux stocks invendus au printemps 2020.

Afin de soutenir la filière horticole, la Direction des routes du Département de Seine-et-Marne avait réalisé une commande exceptionnelle, en mai dernier, aux pépiniéristes disposant d’arbres, arbustes et de vivaces adaptés aux besoins et contraintes des abords du réseau routier. 

« Le dernier printemps a été très particulier pour nous avec une énorme baisse de notre activité comme beaucoup d’autres secteurs », explique Bruno Picard, gérant de la pépinière de l’Orme Montferrat. « Cette aide du Département a permis de combler ce vide sur les deux mois de mars/avril qui sont très importants pour nous. Nous, les pépiniéristes, nous espérons que ce genre d’aides se renouvellera ».

Végétaliser les abords des routes départementales

Son choix s’est porté principalement sur des essences locales, mais aussi des végétaux plus familiers de l’arrière-pays du bassin méditerranéen (thym serpolet, romarins) qui peuvent aujourd’hui s’adapter au climat local, en raison d’hivers plus doux et d’étés plus secs.

Végétaliser des sites aménagés aux abords des routes départementales, c’est à la fois soutenir les pépiniéristes seine-et-marnais et renforcer la qualité du cadre de vie, au bénéfice de tous les usagers.

Voir aussi