Espaces naturels sensibles

ENS La prairie Malécot

Espace naturel sensible - La prairie Malécot
© Françoise Couturier
En 1992, l’espace naturel sensible de la prairie Malécot est créé puis étendu en 1993, afin de garantir le maintien d’un site préservé en bordure de Seine, à proximité du centre ancien de Boissise-le-Roi.

Horaires : Accès : à 150 m de la gare, en bordure de Seine, rue des Vives Eaux, accessible en train (RER D).

  • Distance / Durée du parcours : sentier de 1 km
  • Milieux naturels présents : berges de la Seine, prairies
  • Intérêts du site : botanique, entomologie, ornithologie
  • Particularités : pâturage par chevaux camarguais
  • Structure Animatrice : Seine-et-Marne Environnement. 

Richesses écologiques et patrimoniales

La zone pâturée ponctuée d'arbustes offre la tranquillité au renard roux et aux passereaux comme l’hippolais polyglotte, le bouvreuil pivoine ou la fauvette grisette.
Les prairies et les berges accueillent une flore variable. Le pâturage de la praire par des chevaux camarguais permet d’augmenter la diversité floristique.

232 espèces végétales dont 5 espèces rares, comme la véronique d'Autriche ou le rhinante velu, sont répertoriées sur le site. Ce chiffre est remarquable pour ce petit ENS périurbain.

Deux petites mares, créées lors de l'aménagement du site, sont un lieu de reproduction pour la grenouille agile et le triton palmé dont la présence ici est probablement liée à la connexion hydrographique avec la forêt de Fontainebleau. L'étang est aussi le lieu de reproduction de plusieurs espèces de libellules dont le leste brun. Les milieux ouverts et les lisières sont fréquentés par de nombreux papillons dont le demi-deuil ou l'azuré des nerpruns.

Publications